L’année liturgique expliquée par mon père – Le Mardi Gras

Salut la compagnie,

Tu te rappelles qu’il y a quelques jours je t’ai parlé de la chandeleur, tu sais cette fête où on fait sauter les bébés, mais que comme c’est pas très politiquement correct on fait sauter des crêpes à la place.

Bref, la chandeleur est une fête qui symbolise la présentation de bébé Jésus au temple. C’est la suite des histoires que papa me raconte au compte-goutte : AdamBrenda et BrandonRiri Fifi et Loulou, le vieux monsieur un peu louche

Il parait qu’il a assez d’histoires religieuses en stock pour m’en raconter tout au long de l’année

Et je t’entend d’ici penser :
«  Mais ces histoires sont un peu fantasques quand même, son père la prend pour un jambon » PAS SYMPA PAPA
« Holala Alice a dit ‘religieuses’, holala elle a dit un gros mot » BOUH PAS BIEN
« toute une année d’histoires religieuses ? » BORING

Et bah pour te montrer que la religion c’est pas que boring du tout, je vais te prouver le contraire nom d’une p’tite bonne femme

religion

Si on réfléchit bien, dans la religion, on passe son temps à faire la fête, à manger et à boire

POINT FÊTE : noël, pâques, Toussaint, pentecôte, chandeleur, mardi gras…

POINT MIAM MIAM : une dinde à Noel, de la galette pour les mages, des crêpes à la chandeleur, tout ce qu’on veut le mardi gras, du cococat à pâques, une chips tous les dimanches à la messe…

POINT GLOUGLOU : du bon vin millésimé tous les dimanches à la messe (ces hommes d’église, ces alcooliques)

Néanmoins, si on fait tout le temps la chouille dans le monde merveilleux de bébé Jésus, il y a une période où on fait CEINTUREZÉRO excès, il faut être RAI-SON-NA-BLE ! C’est la période du Carême qui dure 40 gros dodos de la nuit et qui commence le mercredi des cendres et alors ce jour-là c’est jeûne complet

Petit aparté : WHAT ? Pas de cococat pendant une journée ? Non mais c’est le cauchemar !

Mais avant de passer en mode régime au pain sec et à l’eau, la veille du mercredi des cendres, le mardi, on fait un méga stock de gras pour tenir 40 gros dodos de la nuit à manger des graines

HOUAIII YOUPIII HIHAAA COCOCAT A VOLONTÉ, on fait la tournée des chocolatiers : Lindt, Léonidas, La maison du chocolat, Jeffe de Bruges, De Neuville…

Si bien qu’à la fin de la journée, à force de manger, tu ressembles à un beignet sur patte dégoulinant de gras

Voilà pourquoi cette fête s’appelle MARDI GRAS, parce que c’est un MARDI et qu’on mange GRAS… tu as saisi le lien ?

Je vous fais des bises
Alice

* * * * *          * * * * *          * * * * *          * * * * *          * * * * *          * * * * *          * * * * *          * * * * *          * * * * *

Si tu as raté les épisodes précédents :
L’année liturgique expliquée par mon père – l’Avent
L’année liturgique expliquée par mon père – Noel
L’année liturgique expliquée par mon père – les mages
L’année liturgique expliquée par mon père – la chandeleur

Publicités

9 réflexions sur “L’année liturgique expliquée par mon père – Le Mardi Gras

  1. Dire que dans ma crèche c’est plutôt l’inverse : pas de cococat si tu t’es tapé un jambon… ah bah non mince on a même pas le droit de manger de jambon… c’est pas très clair, ton père pourrait animer un atelier chez nous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s