De la loukoumisation des parents

Préambule / NDL : pour ceux qui ne me connaissent pas, je m’appelle Alice et j’ai 3 ans et demie (oui je sais c’est impressionnant d’écrire si bien à cet âge ! Je suis surdouée, j’ai un QI de 2,3)

Salut la compagnie,

Lundi soir, j’étais en grande représentation à l’école. Mes camarades de classe et moi-même avons élaboré avec notre maîtresse un spectacle de danse digne des plus grands ballets de Tchaikovski ! Que même Casse-Noisette à côté c’est du pipi de bébé. Nous avons fait des rondes, des pirouettes, des danses folkloriques, des galipettes, des mimes… C’était vraiment très pointu tu vois ?

spectacle de danse

Papa n’a pas pu s’abstenir de sourire bêtement derrière son mobile pendant qu’il me filmait tandis que maman faisait semblant de se moucher dans un kleenex mais on voyait bien qu’elle avait les yeux mouillés

Ils étaient TELLEMENT FIERS ! J’aurais décroché le rôle principal du Lac des Cygnes pour 100 représentations à l’Opéra Garnier que ça aurait été pareil !

J’ai vraiment l’impression que le cerveau des parents font sablier avec ceux de leurs enfants. Plus le nôtre se structure, se développe pour leur proposer des choses, et plus le leur se vide ! Dès lors que ça nous concerne, ils deviennent ramollos du ciboulot, cuculs, mièvres et tout ce que tu veux qui se rapproche du loukoum

Je te JURE que j’ai vu mes parents s’extasier parce que j’avais mangé une cuillère de yaourt toute seule, où parce que ‘tit frère avait percé une dent !

NON MAIS ALLÔ QUOI, c’est une caméra cachée ? Mais comment peut-on devenir aussi gnangnan quand on a des enfants nom d’une p’tite bonne femme !

J’ai réfléchi super fort, tellement que j’en ai eu une conjonctivite, et j’ai une piste. J’te la donne parce que j’imagine que tu veux savoir

Nous les faisons puiser très loin, au plus profond d’eux même, jusque dans leurs entrailles pour leur faire remonter des émotions qu’ils n’ont pas l’habitude d’aller chercher. Nous les obligeons à se mettre à découvert, à se mettre à nu, à leur faire lâcher prise… Tellement que ça les rend parfois vulnérables

Nous, les enfants, sommes leur force mais également leur faiblesse.

Alors que penses-tu de ma théorie ? J’ai de l’avenir en étude de psychologie parentale ?

Je vous fais des bises
Alice

Publicités

4 réflexions sur “De la loukoumisation des parents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s